Bruno Hantson

 

 

Document sans titre

THE VELVELETTES

Bertha Barbee
Norma Barbee
Caldin Gill
Mildred Gill
Betty Kekkey


velvelettes2


Les Velvelettes sont …un groupe familial ! D’une part, deux cousines, Bertha et Norma, d’autre part, deux sœurs, Caldin et Mildred, Betty étant la plus proche amie de celle qu’elles appelaient « Cal » au lieu de Caldin….
Le groupe se forma en 1962 pour participer à un Talent Show dont le premier prix (qu’il remporta d’ailleurs) était… 25 $ ! Le premier nom de cette formation, les filles le choisirent  notamment parce que Cal étudiait la langue de Molière : « The Beautiful Girls » devint « Les Jolies Femmes » ! Mais elles ne le gardèrent que peu de temps étant donné que personne ne savait le prononcer !
Alors qu’elles s’exerçaient aux harmonies dans une voiture, elles trouvèrent que leur timbres de voix s’accordaient parfaitement et que ces harmonies étaient très douces, douces comme du velours…. En anglais, velours se dit Velvet…. Et l’une d’entre-elles pensa alors aux Marvelettes et cria « Velvet – Velvelettes ! » : vous connaissez maintenant l’origine du nom de ce groupe…
D’un commun accord, les filles décidèrent que ce serait la plus jeune qui tiendrait la voix de tête, Cal.
Un certain Robert Bullock était dans le public lors du Talent Show. Ce garçon les rejoignit après leur prestation et leur dit qu’il avait un oncle à Detroit, un certain Berry Gordy, qui avait fondé une maison de disques et auprès duquel elles devraient tenter leur chance. Il est en fait le fils d’Esther Gordy. Elles furent également encouragées par le père de Cal qui, par un samedi neigeux, les emmena dans sa voiture.
velvelettes4Arrivées dans le bâtiment de Motown, elles furent accueillies assez froidement par une secrétaire qui leur déclara qu’il n’y avait pas d’audition le samedi. C’est alors que les filles, au bord des larmes, virent la porte du studio s’ouvrir : c’était Mickey Stevenson.
Mickey  Stevenson connaissait Norma et Bertha qui avaient, très jeunes, formé un petit groupe avec un oncle qui s’appelait « The Barbees » ; à l’époque, il les avait aidés à produire un 45 T qui fut édité en 1957 sur le petit label régional Stepp Records.
A la vue des filles, il reconnut Norma et Bertha et s’écria « qu’est-ce que vous faites là les filles ? Vous chantez toujours ? ». Alors qu’elles lui expliquèrent le but de leur voyage, il les fit entrer dans le studio…
Les cinq filles étaient toujours scolarisées à cette époque. Ce fut l’une des conditions de la signature de leur engagement : qu’elles continuent les cours ! C’est d’ailleurs sans doute le seul groupe Motown dont tous les membres étaient encore étudiants une fois engagés !
Leur premier 45 T, « There He Goes », c’est Norma qui en suggéra le sujet ayant rompu avec son « boyfriend » juste avant la formation des Velvelettes. Mystérieusement, ce premier disque fut édité sur le petit label IPG (Independent Producers Group) en 1963.
velvelettes3Le quintet fut très vite réduit à un quartet. Betty quitta en effet la formation à la demande de Berry Gordy pour remplacer Annette Sterling au sein du groupe « Martha Reeves and the Vandellas ».
C’est à ce moment que le producteur, Norman Whitfield, pris les Velvelettes sous son aile et produisit le fameux « Needle in a Haystack » sur le label V.I.P.
Ensuite vinrent l’extraordinaire « He Was Really Sayin Something » qui a leur préférence…
Puis « Lonely Lonely Girl I Am », « A Bird in The Hand »…
velvelettesMais trois des membres décidèrent de quitter la formation pour fonder une famille : Bertha, Norma et Mildred. Selon elles, aux U.S.A., à cette époque, ne pas être mariée et ne pas avoir d’enfant au-delà de 21 ans les faisaient passer pour de « vieilles filles » ! Ce qu’elles ignoraient c’est que Motown avait décidé de produire un album… qui ne verra donc jamais le jour !
Cal, décidée à continuer sa carrière, rechercha deux nouvelles partenaires qu’elle trouva en Sandra Tilley et Annette Mc Millan.
En 1969, Cal se maria avec le chanteur des Monitors qui devint ensuite le chanteur des Temptations, Richard Street, qui la dissuada de continuer le groupe pour fonder une famille. Sandra, quant à elle, rejoignit les Vandellas en remplaçant Rosalind Ashford. Annette mit alors fin à sa carrière et les Velvelettes furent officiellement séparées en novembre 1969.


© tous droits réservés.

Document sans titre

Copyright © 2012 Bruno Hantson