Bruno Hantson

 

 

Document sans titre
 


wls4Les années ’60 ont vu apparaître les radios pirates (Caroline, Mi Amigo, England…) et durant les années ’80 sont apparues les radios libres, petites sœurs des précédentes…. Les créateurs de ces radios libres (dont certains avaient travaillé sur des Pirates…) étaient animés par la même envie de pouvoir créer un média libre de toute main mise de l’Etat mais aussi de sortir de ce carcan des radios nationales qui, il faut bien l’avouer, se complaisaient dans une sorte de léthargie et n’offraient pas de diversité aux auditeurs ; en tout cas, elles ne proposaient pas de « produit » répondant vraiment à l’attente d’une part non négligeable d’auditeurs.


wls8A l’origine de WLS, deux personnes : Willy Van Lee (ici, à gauche) et Dirk Otte. Date de création : avril 1981 Willy Van Lee était en fait le seul DJ avec une expérience radiophonique. Ayant fait un stage aux USA, dans un studio de production, il en ramena une bande démo avec une quantité impressionnante de jingles pour une station américaine basée à Chicago : WLS. Ils décidèrent donc de créer une station de radio libre et Willy eut l’idée d’utiliser la fameuse bande démo afin de donner, dès le départ, une image très professionnelle.


Ce qui, à l'origine, signifiait World's Largest Store devint West Locaal Stichting (littéralement « fondation locale de l’ouest »). Et le tour était joué ! Il restait à recruter des DJs régionaux, des étrangers (il y eut plusieurs DJs hollandais issus des radios pirates, par ex. Ton Van Dijk ou Rick Stewart) et, un peu plus tard, des francophones. wls1L’émetteur se trouvait au sommet du Mont de L’Enclus, point culminant dans la région, ce qui en FM, est très important. De plus, vu le succès rapide de la station, l’équipe dirigeante, déjà dans l’illégalité par le simple fait qu’aucune loi n’autorisait les radios libres, décida de « booster » l’émetteur : le résultat ? Comme il existait peu de stations et qu’ainsi la bande FM était loin d’être encombrée comme aujourd’hui, WLS était écoutée jusqu’à la côte belge, en France, il nous est même un jour arrivé de recevoir une carte postale d’une auditrice habitant…. Dans le sud de l’Angleterre !!!!


WLS est alors devenue un véritable phénomène dont on parlait dans les journaux, sur les télévisions locales et tout ceci provoqua inévitablement des jalousies…. S’en suivirent des saisies répétitives, poses de scellés par la Justice, ce qui entraîna l'arrêt des émissions : il faut dire que l’un des reproches que l’on faisait à cette station, outre le fait d’émettre avec trop de puissance, était déjà, à l’époque, d’ordre communautaire, des Politiques flamands supportant mal que des francophones travaillent sur une station de radio émettant sur le versant flamand du Mont de l’Enclus…. wls2Ceci amena donc la scission des deux équipes et les francophones allèrent alors s’installer au sommet d’un autre mont de la région tournaisienne : le Mont St. Aubert. WLS comptait, à ce moment, dans son équipe des animateurs français dont Dominique Vautrin. Celui-ci était également Agent Artistique en France, Organisateur de spectacles ; il proposa à l’équipe dirigeante de relayer les émissions en France, à partir du Mont Cassel. La station prit alors le nom de WLS International. La belle histoire prit fin en deux étapes : tout d’abord, suite à un différend financier, WLS ne fut plus retransmise en France et, quelques temps après, en 1987, l’équipe dirigeante décida de s’affilier au réseau Contact . Ce changement de nom signifia, après quelques années, la mort de la station dans le sens où Contact imposa de plus en plus de changements jusqu’à l’éviction complète de toute l’équipe d’animateurs….. Maintenant, radio Contact Tournai n’est plus qu’un émetteur-relais et tous les programmes sont réalisés à Bruxelles.


 wls3


Voici une photo de la roulotte que nous avions installée après l'une des nombreuses saisies de matériel auxquelles nous avons dû faire face... Vous m'y voyez avec Stéphane Baert.On aperçoit très bien le cable, au-dessus de la porte, qui partait alimenter l'émetteur...  


 


 


wls6Nous faisions également des soirées dansantes afin de remplir les caisses.... Voici quelques photos de soirées organisées à la Pergola, discothèque connue dans la région tournaisienne. Sur celle-ci, je suis en compagnie, en arrière-plan, de Stéphane Baert et Sonia Norin.


 


 


 Avec Yann Hegan et Mike Anthony, que je venais de présenter sur scène: rappelez-vous, il avait fait un cover de "why can't we live together" de Timmy Thomas....J'espère que vous apprécierez la beauté du papier-peint en arrière-plan...





jingles

voici la bande démo qui a été utilisée pour réaliser l'habillage antenne en 1981. (Jam Productions(c) )

Si le lecteur n'apparait pas vous pouvez télecharger le podcast à partir de ce lien



Document sans titre

Copyright © 2012 Bruno Hantson